Histoire de snowli

Chapitre 2. La neige

«Snowli, tu as fait un très long voyage pour arriver jusque sur la Terre. Et bien la neige aussi doit faire un long et difficile voyage avant de tomber sur le sol ! La neige, ce n’est pas de la pluie gelée. Les doux flocons blancs se forment à l’intérieur des nuages. Les nuages sont comme une fabrique de petits cristaux. Ces petits cristaux sont unis pour former des flocons de neige. Pendant leur chute vers le sol, ces flocons fondent et deviennent des gouttes de pluie, quand il fait chaud. Mais en hiver il fait froid et c’est pour cela que les flocons qui tombent restent de neige.»Snowli était incrédule que des choses aussi fantastiques se passent sur la terre. Il écoutait attentivement le bonhomme de neige qui lui racontait : «En tombant, les flocons sont transportés par le vent. Parfois, ils peuvent se retrouver dans des airs humides et dans des températures très froides ou moins froides. Ces différentes conditions modifient les flocons qui prennent des formes fantastiques. Il y a ainsi des flocons en étoile, en colonne, en aiguille, en triangle ou en rectangle. Il existe des milliers et des milliers de formes différentes et personne ne sait s’il est déjà tombé deux flocons identiques sur la terre !»

«Sais-tu quelle est la plus jolie forme de flocon, demanda le bonhomme de neige ?» «Non», répondit Snowli tout penaud. «La forme la plus jolie est sûrement celle de l’étoile ! C’est un flocon de neige à 6 branches (hexagonale). Quand il neigera nous essayerons d’en observer un tomber. Tu verras, il est tellement fin et fragile, qu’il ne semble pas réel !»

«Mais pourquoi des températures différentes changent la forme des flocons?» demanda Snowli. «Quand il fait très froid», repris le bonhomme de neige, «la neige est sèche et poudreuse parce que les flocons ne peuvent pas se coller entre eux. Par contre, quand il fait plus chaud, la neige fond un petit peu et devient donc plus mouillée. D’ailleurs, c’est beaucoup plus facile de faire un bonhomme de neige comme moi avec de la neige un peu mouillée qu’avec de la neige trop sèche !»

Snowli, était de plus en plus intrigué. Il demanda soudain à Monsieur Long Nez : «De combien de flocons de neige es-tu composé toi ?» «Ah ! Ah ! Ah !» rigola le bonhomme de neige. «C’est une question très difficile, Snowli ! Il y en a tellement qu’il est impossible de les compter !»